Pourquoi la culture sud-coréenne est-elle si populaire ?

culture sud-coréenne

L’expression « Hallyu » vous parle-t-elle ? Ces derniers temps, on la retrouve très régulièrement dans les blogs et magazines lifestyle, et même si elle ne vous est pas familière, vous avez dû en entendre parler grâce à ce phénomène culturel qu’elle évoque.

Hallyu, ou la « vague coréenne » est une expression chinoise qui décrit la croissance de la popularité mondiale de la culture sud-coréenne.

C’est à partir de l’exportation de la culture sud-coréenne dans les années 90 par le Japon et la Chine que la « Hallyu » a fait son entrée sur la scène asiatique.

Elle s’est, par la suite, répandue internationalement grâce à l’intérêt que lui portaient les États-Unis.

De la musique, aux films, à la littérature en passant par les soins de la peau, la mode et la nourriture, les importations coréennes en Europe battent des records historiques, et la demande en traduction du coréen vers l’anglais, le français ou encore l’espagnol ne cesse d’augmenter.

Voici donc un aperçu des principaux atouts de la vague coréenne.

Les soins de la peau : la vague qui déferle sur le marché mondial

L’industrie des soins de la peau en Europe n’a cessé de croître ces dernières années. En effet, l’importation de cosmétiques coréens en 2016 était de 35 %.

La popularisation des routines et des produits de soins de la peau coréens est la raison majeure de cette croissance.

Les 10 étapes de la routine coréenne ont pris le monde au dépourvu il y a quelques années et ont ramené avec elles une grande gamme de produits devenus indispensables pour les fans des soins de la peau : sérums, essences, ampoules, huiles nettoyantes et bien évidemment les fameux masques en tissu dont les instagrameurs raffolent tant.

En effet, en 2019, la Corée du Sud a exporté pour 5,32 milliards de dollars de produits de beauté et de soins de la peau dans le monde.

La traduction du coréen pour l’industrie de la beauté et des soins de la peau

Traduire pour l’industrie de la beauté n’est pas simple, car cela peut impliquer à la fois une nuance émotionnelle (ces types d’achats sont souvent motivés par des réactions émotionnelles envers les produits) et une connaissance de la terminologie et de la nomenclature.

La localisation est aussi un facteur important : imaginez à quel point il peut être difficile pour un non-francophone de comprendre ce qu’est une « noisette de crème ».

Voici une série d’exemples de textes qu’il pourrait s’avérer nécessaire de traduire dans ce secteur. Selon le texte, différents types de traducteurs pourront être nécessaires.

La K-pop : quand la culture sud-coréenne fait chanter le monde entier

Alors que la musique pop coréenne a fait ses armes en Europe dans les années 2000, ce n’est qu’il y a quelques années qu’elle est devenue un genre musical dominant.

Vous pensez peut-être que l’immense succès du Gangnam Style de Psy en 2012 est unique en son genre ?

Détrompez-vous, car c’est celui qui a ouvert la voie à la K-pop telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Dans la tendance actuelle, des groupes comme Blackpink, TXT et EXO ont des millions de fans.

Cependant, c’est un boys band composé de sept membres qui attire l’attention de tous ; il s’agit de BTS.

Le groupe BTS joue à guichets fermés au Stade de France et provoque l’émoi de leurs fans partout où il passe.

Les groupes de K-pop comme BTS ont fait naître chez les fans l’envie de connaître la culture sud-coréenne et sa langue.

En effet, ces dix dernières années, les écoles enseignant le coréen ont vu leur nombre d’élèves augmenter fortement.

Récemment, BTS a même lancé sa propre web-série afin d’aider leurs fans à apprendre le coréen.

Grâce à cette prolifération de web-séries, de vlogs et d’apparitions télévisuelles, des milliers d’heures de contenus sont produits chaque année.

Et pour les fans qui ne parlent pas le coréen, les sous-titres et d’autres formes de traduction sont mis à leur disposition pour leur permettre de découvrir la culture sud-coréenne.

Les films : Old Boy n’était pas américain

Pour le cinéma coréen, l’année 2020 a été une année charnière. En effet, Parasite réalisé par Bong Joon-ho, a été le premier film non anglophone à remporter l’Oscar du meilleur film.

Cependant, Parasite n’est pas le seul représentant du 7ᵉ art coréen. En effet, dans son discours de remerciements des Golden Globes, Bong Joon-ho a encouragé le public à regarder des films dans d’autres langues : « une fois que vous franchirez la barrière si mince des sous-titres, tellement de films merveilleux s’offriront à vous ».

Vous avez aussi certainement déjà entendu parler du film américain Old Boy de Spike Lee.

Eh bien pour votre gouverne, il s’agit en réalité d’un remake du film coréen de Park Chan-wook, datant de 2003. Comme de nombreux autres films coréens, il a, lui aussi, reçu diverses récompenses, notamment le Grand Prix du jury lors du festival de Cannes de 2004.

Alors si vous avez le cœur (vraiment) bien accroché, je vous conseille personnellement de regarder ce long-métrage, que j’affectionne tout particulièrement !

Les séries coréennes, par exemple, avec leurs dénouements à suspens, leurs passés tragiques et leurs histoires d’amour passionnées, sont les nouvelles séries à la mode.

La plateforme de streaming en ligne Netflix élargit de plus en plus sa section de séries coréennes avec l’arrivée des petites dernières Hi Bye, Mama ! et Crash Landing on You, les nouveaux chouchous de la scène internationale. Les traducteurs audiovisuels du coréen sont plus recherchés que jamais !

La cuisine : pas de saison pour un barbecue coréen

La demande en cuisine coréenne ou K-Food a aussi fortement augmenté ces dernières années. En effet, l’application de livraison Deliveroo a vu, ces dernières années, ses commandes en K-Food augmenter de 65 % partout dans le monde.

Les plats et boissons coréens les plus populaires sont entre autres le bulgogi, le barbecue coréen, le banchan, le bibimbap, le soju et le kimchi.

La cuisine est donc devenue l’un des piliers de la représentation de la culture sud-coréenne en occident.

Au même titre que dans le monde de la beauté, l’industrie de la traduction dans le secteur alimentaire et des boissons inclut la traduction technique et la traduction créative.

Il est aussi essentiel que le traducteur ait une certaine connaissance et de l’expérience dans ce domaine. Voici le type de textes que l’on retrouve assez fréquemment :

  • L’étiquetage et l’emballage des aliments
  • Modes d’emploi des équipements de transformation alimentaire
  • Des documents HACCP (un système qui identifie, évalue et contrôle les risques à fort impact sur la sécurité alimentaire)
  • Documents liés à l’industrie alimentaire
  • Description des produits
  • Recettes (valeurs nutritionnelles)
  • Normes de qualité
  • Formation sur la sécurité alimentaire
  • Livres et recettes de cuisine

De toute évidence, la vague de culture sud-coréenne a tout englouti sur son passage et elle n’est pas près de s’arrêter, entraînant avec elle une demande grandissante de traduction du coréen.

Si votre entreprise a besoin de services de traduction de qualité prêtés par des traducteurs coréens expérimentés, BeTranslated est à votre disposition !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations ou pour un devis gratuit sans engagement.

Une question ?

Nos gestionnaires de projets sont à votre disposition. Contactez-nous dès aujourd’hui pour obtenir de plus amples informations ou un devis gratuit.

Rechercher

Suivez-nous !