Sous-titrage vidéo : des opportunités à ne pas manquer

Depuis l’apparition d’Internet, le sous-titrage vidéo a pris une place primordiale dans le monde de la création audiovisuelle. Si faire un film ou tourner une vidéo relevait de la gageure jusqu’à la fin des années 90, aujourd’hui un simple téléphone portable vous permet de faire des merveilles et l’arrivée de logiciels d’édition vidéo comme Movavi Video Editor Plus permet désormais de créer des œuvres qui n’ont rien à envier aux plus grands. Pour parachever ce phénomène, l’adoption du sous-titrage aura permis à un grand nombre de faire connaître ses réalisations audiovisuelles au-delà des frontières.

Tournage, montage et diffusion : les trois étapes de la vie d’un film

Jusqu’ici, nombre de jeunes vidéastes amateurs ou professionnels se contentaient de budgéter leur film en gardant en tête les différentes étapes fondamentales régissant l’existence d’une œuvre audiovisuelle : le tournage, le montage et la distribution. Demandez à n’importe quel vidéaste digne de ce nom, et vous verrez que lorsqu’il ou elle prépare son budget, ce sont ces étapes (parfois coûteuses) qui retiennent son attention et l’amènent à faire à des choix drastiques en terme d’esthétique, de matériel, de collaborateurs, de canaux de diffusion, etc.

Avec l’essor des échanges internationaux, une autre catégorie retient désormais l’attention : le sous-titrage vidéo.

Streaming et médias sociaux : l’essor imparable des canaux 2.0

Depuis une quinzaine d’années et l’essor des médias sociaux et du streaming, la donne a complètement changé. L’objectif aujourd’hui n’est plus de réussir à tourner son clip vidéo ou son court-métrage car, comme nous l’avons vu, les moyens se sont considérablement démocratisés, mais bien d’en faciliter la circulation sur les plateformes de diffusion ou sur les réseaux sociaux. Rien que sur Instagram, on estime qu’environ 100 millions de vidéos et de photos sont publiées chaque jour.

Sur Facebook, ce sont environ 8 milliards de vidéos qui sont quotidiennement visionnées. Pas étonnant dans ces conditions que les médias sociaux attirent dans leur giron la plupart des créations audiovisuelles (clips, pubs, annonces diverses) et que les réalisateurs et créateurs visuels en tout genre soient omniprésents sur ces supports.

Si l’on vous dit qu’une plateforme dédiée au partage de vidéos comme YouTube réunit 2,2 milliards d’utilisateurs à travers le monde, vous comprenez que l’engouement pour la réalisation et la diffusion de vidéos n’est pas près de faiblir.

Les plateformes de streaming telles qu’Amazon prime ou Netflix sont rapidement devenues incontournables dans la production audiovisuelle. Elles offrent une quantité phénoménale de contenu vidéo que ce soit des films, séries ou documentaires dans une variété de langues rares. Le sous-titrage vidéo de ces contenus n’est pas toujours réalisé par des professionnels compte tenu de la quantité de contenu de ses plateformes. Il peut être donc judicieux d’investir dans une équipe de linguistes spécialisés en sous-titrage pour percer à l’international et peut-être devenir la nouvelle série phare du moment.

Sous-titrage vidéo : un maillon indispensable de la chaîne audiovisuelle

Si des médias sociaux comme Facebook ou Instagram tirent particulièrement leur épingle du jeu, il ne faut pas perdre de vue que 85 % des vidéos qui y sont publiées sont visionnées sans le son, impliquant le recours… au sous-titrage ! Le fait qu’une audience internationale puisse potentiellement consulter ces vidéos dans son feed requiert également de procéder au sous-titrage de son clip, sous peine, dans le cas contraire, de rester incompris d’un public qui ne parle pas forcément français.

Si sous-titrer son film permet donc d’être vu et compris, certains cinéastes ou fans de vidéo continuent de publier leurs créations sans sous-titres, se privant d’un éventuel retour sur investissement non négligeable. Ils pensent sans doute que le sous-titrage va leur coûter cher et que les agences de traduction pratiquent des tarifs prohibitifs.

Avec les retombées économiques susceptibles de l’intégration des fichiers .srt et la demande toujours croissante de sous-titrage, ce service est devenu une composante essentielle de la création audiovisuelle. Le sous-titrage est une opération délicate et n’est réalisé efficacement que par certains linguistes aguerris qui savent mener à bien cette discipline, c’est pour cette raison que les tarifs de sous-titrage de BeTranslated nous permettent de proposer un service de haute qualité pour des coûts tout à fait acceptables qui permettront à plus d’auditeurs d’apprécier vos contenus audiovisuels.

Traduction de titres de films : un vrai défi !

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la traduction des titres de films n’est pas toujours une sinécure.

Le retitrage peut en effet s’avérer quelquefois fastidieux, de nombreux facteurs étant à prendre en compte lors de la traduction d’un titre de film.

Un travail en apparence facile, mais en pratique beaucoup moins…

Le retitrage est un domaine qui regorge de subtilités et de petits pièges à éviter, ces derniers pouvant donner du fil à retordre à un traducteur chevronné.

La traduction du titre d’un film est une mission périlleuse : celui-ci va en effet être l’identité du film, censé représenter le condensé de deux heures de visionnage. Le titre doit susciter la curiosité du spectateur et lui donner envie d’en savoir plus à travers la bande-annonce, bande-annonce qui par ailleurs illustrera le fameux titre. Autant dire que ce n’est pas une étape à prendre à la légère.

Le plus compliqué dans cette discipline est de ne pas dénaturer le titre original : celui-ci doit évoquer le contenu du film et avoir un lien logique avec, quelle que soit la traduction qu’on décide de lui attribuer.

Les titres ont également une importante dimension marketing, ils doivent être accrocheurs et déclencher la curiosité et l’envie. Il est donc primordial d’utiliser des termes marquants et facilement compréhensibles. En clair, le public doit d’emblée pouvoir imaginer le scénario à la seule lecture de l’intitulé du film.

L’aspect culturel est également crucial, le titre faisant appel à des références partagées par le public national visé, telles que les expressions idiomatiques, les jeux de mots, mais également l’humour. Le traducteur doit aussi faire attention au vocabulaire employé. Certains mots peuvent être tabous suivant les pays et sont donc à éviter. Une bonne adaptation sera donc primordiale pour ne pas heurter ou choquer le public cible.

Le titre original du film a souvent été long et difficile à trouver pour les producteurs, il incombe donc au traducteur de retransmettre au mieux toutes les nuances et polysémies que le titre original peut comporter.

Les titres de films pour le public francophone

Les titres des gros blockbusters américains sont généralement laissés en anglais, agrémentés de quelques transformations minimes. L’anglicisme est en effet très prisé, une tendance qui se renforce avec les années. Le seul impératif est que l’anglais soit à la portée de tous les francophones.

Ce procédé s’appelle le globish : le globish est en fait une version simplifiée de l’anglais, il s’apparente à un langage et désigne l’anglais international parlé par les non-natifs. Dans ce contexte, tous les termes techniques ou trop compliqués sont substitués ou supprimés. Plusieurs films en ont déjà subi les conséquences :

  • The Hangover devient Very Bad Trip
  • No Strings Attached devient Sex Friends
  • The Boat That Rocked devient Good Morning England

Ces différences seront sans doute sans intérêt pour des personnes ayant un bon niveau d’anglais, mais pour d’autres elles sont indispensables. À noter que cette démarche n’est que purement commerciale.

Certains titres anglais se doivent tout de même d’être traduits en français : c’est notamment le cas des films pour enfants, les bambins n’étant pas censés avoir une connaissance même basique de l’anglais. Voici une liste non exhaustive de ces titres de films pour enfants traduits en français :

  • Finding Nemo devient Le monde de Némo
  • Frozen (“congelé”) devient la Reine des Neiges
  • Tangled (« emmêlé » dû à la longue chevelure de la princesse) devient Raiponce
  • The Nightmare Before Christmas (“le cauchemar avant Noël”) devient L’étrange Noël de monsieur Jack

On notera que les titres des films traduits en français perdent parfois l’audace et l’originalité qu’ils avaient dans leur version originale. Pour être compris par les plus petits, ils laissent parfois de côté le côté créatif.

Ces titres de films à la traduction farfelue

Dans certains pays, les titres de films n’ont pas été épargnés et se sont vus attribués des traductions farfelues et parfois bien différentes de leur version originale :

    1. Dirty Dancing : Danse lascive (Québec)
    2. Léon : Ce tueur n’est pas aussi froid qu’il le croyait (Chine)
    3. Grease : Vaseline (Argentine)
    4. Pulp Fiction : Fiction pulpeuse (Québec)
    5. The Dark Knight : Le chevalier de la nuit (Amérique latine)
    6. Jaws : Les dents de la mer (France)
    7. Knocked up : Une nuit gros ventre (Chine)
    8. Top Gun : L’amour dans les cieux (Israël)
    9. The sixth sense : C’est un fantôme (Chine)
    10. Home alone : Maman, j’ai raté l’avion (France)

Toutes ces traductions sont remplies de contresens et détournent le genre original, mais ces modifications sont purement marketing. Elles ont au moins le mérite de nous faire sourire. Il reste néanmoins fondamental de faire appel à un traducteur professionnel pour préserver l’essence et l’intention du texte source.

Chez BeTranslated nos traducteurs qualifiés sont spécialisés dans le domaine de la traduction audiovisuelle et peuvent répondre à toutes vos demandes. Contactez notre bureau de traduction dès aujourd’hui, nos gestionnaires de projets seront ravis de pouvoir répondre à vos attentes.

Les 12 meilleurs films sur la traduction

À l’instar de la littérature, le cinéma est le média privilégié pour partir à la découverte d’autres cultures, langues et façons de vivre. Il était donc tout naturel que le septième art s’intéresse de près à la traduction, que ce soit comme toile de fond de scénarios hollywoodiens ou en tant que véritable matière première du film. Voici rien que pour vous les meilleurs films sur la traduction ! (suite…)