Comme vous vous en doutez déjà, le métier de traducteur indépendant ne se résume pas à la joie de pouvoir porter son pyjama toute la journée ! C’est une occasion de vous épanouir dans votre carrière et votre vie. En tant que traducteur, vous apportez une contribution fondamentale à la conduite des affaires, à la transmission des idées et à l’établissement de liens harmonieux entre les membres de la société.

Bref, votre travail est important. Et vous l’êtes aussi. Si vous voulez créer une entreprise capable de résister aux fluctuations du marché et aux pièges que la vie ne manquera pas de vous lancer dans les pieds, une passion pour les langues ne suffit pas. Vous allez avoir besoin de techniques de survie !

Si vous souhaitez vous lancer dans le métier de traducteur professionnel, voici 9 techniques de survie pour y arriver (pyjama facultatif).

1. Habituez-vous à la variété ou à la monotonie

Aimer la variété est une bonne chose. Surtout quand, jour après jour, votre travail vous oblige à passer d’un sujet à l’autre.

Développez votre esprit curieux et saisissez chaque nouveau travail comme une occasion de changer de vitesse. Vous pourriez même apprendre quelque chose de nouveau, par exemple comment démonter complètement la chaudière d’un immeuble en cas d’urgence (c’est un super sujet pour entamer une conversation !)

 

2. solitude du traducteurAppréciez une carrière qui nécessite une grande dose de solitude.

En tant que traducteur professionnel, votre environnement de travail est différent des autres. Appréciez-le pour ce qu’il est. Quand vous êtes au travail, travaillez. Mais quand vous avez fini de traduire, sortez et tissez des liens. Lisez les conseils d’un collègue traducteur professionnel sur les moyens de briser la solitude.

 

traducteur freelance productif3. L’autodidacte règne sur le monde de la productivité (de la traduction professionnelle, en tout cas !)

Le monde et les techniques évoluent. Découvrez-les, impliquez-vous et surtout, utilisez-les à votre avantage. Intégrez cette activité à votre routine régulière pour vous tenir au courant de la technologie et pour apprendre comment en tirer profit. Cela répond à un double objectif : rester à la pointe et vous aider à demeurer plus efficace et mieux informé.

 

Le traducteur, un jongleur expérimenté4. Rappelez-vous que « traducteur » rime avec « jongleur  ».

Il est probable que vous ne portiez pas de pantalon lycra fluo pendant que vous jonglez avec les éléments de la vie quotidienne, mais ne vous y trompez pas : vous êtes un jongleur professionnel.

Au fil des jours, ou même des heures, vous êtes comptable, commercial, chercheur, chef de projet, représentant du service à la clientèle et responsable de la distribution du café et traducteur.

C’est compliqué et formidable à la fois. Il faut vous y faire.

 

5. L’autodiscipline doit devenir votre force

C’est votre responsabilité. Être discipliné n’a pas la même signification pour toutes et tous, en fonction des différentes personnalités. C’est plus facile pour certains que pour d’autres. Mais au fond, la seule façon de faire le travail, et bien, c’est de s’y mettre. Vous êtes le patron, alors agissez comme tel.

 

6. Bienheureux les professionnels flexibles, car la souplesse doit être avec eux !

Le succès de votre activité professionnelle repose en grande partie sur la satisfaction de vos clients. Cependant, la façon dont ils la définissent dépend à chaque fois de différents facteurs. Le temps doit être comptabilisé et les traductions doivent être livrées. Bien sûr, les week-ends existent, mais les délais aussi.

Parfois, la seule façon d’y arriver est de travailler tard dans la nuit ou quand tout le monde dort. Cependant, n’oubliez pas n’oubliez pas que la technique est votre amie et vous permet de gagner du temps.

 

7. Renforcer vos compétences en gestion financière

Les gros projets sont formidables. Tout comme les plus petits, d’ailleurs, quand ils sont tout ce que vous avez à ce moment-là. La vie impose des charges fixes, mais la nature de toute activité est que les revenus varient. Il s’agit tout autant d’une question de gestion financière que de gestion du comportement et du raisonnement.

Préparez-vous à l’avenir en faisant preuve de diligence raisonnable dans le présent. Un excellent programme de comptabilité comme Wave ou Freshbooks vous aide à garder l’esprit tranquille tout en continuant à développer votre activité professionnnelle.

 

Loisirs traducteur8. Trouver des façons d’être vous-même, en dehors de ce que vous faites

Des délais serrés, de longues heures de travail et une bonne dose de caféine peuvent se révéler pénibles après un certain temps. Rendez-vous donc service : Investissez du temps dans les choses qui font que ce mode de vie mérite d’être poursuivi. Le temps est votre compagnon de voyage, mais vous pouvez choisir comment vous voulez passer du temps avec lui.

 

9. Expliquer ce que vous faites

L’homme de la rue peut ne pas comprendre la valeur des services que vous fournissez. Le métier de traducteur frelance est très méconnu et il vous faudra souvent expliquer ce que vous faites. Vous ferez également de nombreux envieux qui aimeraient eux aussi travailler à la maison pour une agence de traduction ou des clients directs.

Maintenant, sortez de cette page et retournez travailler !

Share This

Partager

Partager cet article avec vos amis!