+34 962 02 22 22 francais@betranslated.com

Obligations de traduction dans un pays officiellement multilingue comme le Canada

Avr 15, 2020 | Traduction spécialisée

traduction multilingue Canada

Dans le monde, de nombreux pays ont plus d’une langue officielle. Parfois, ces langues sont parlées dans tout le pays, mais bien souvent, elles sont davantage répandues dans des régions bien précises. Ainsi, en Espagne, il existe plusieurs langues officielles (dont l’espagnol, le catalan, le galicien et l’euskera), mais toutes ne sont pas utilisées dans toutes les régions autonomes.

Au Canada, le français et l’anglais sont les deux langues officielles principales, mais les lois concernant chaque langue varient d’une région à l’autre. Par conséquent, si vous désirez développer votre entreprise au Canada, il est essentiel que vous vous familiarisiez avec les complexités des différentes lois linguistiques en vigueur dans le pays et que vous preniez toutes les mesures nécessaires pour respecter ces règles.

Parmi ces mesures, faire appel à un service de traduction professionnel qui se chargera de traduire impeccablement votre contenu en français et en anglais canadien constitue une excellente initiative.

En quoi les exigences linguistiques du Canada varient-elles sur le territoire national ?

Le français est la langue maternelle d’environ 20 % de la population canadienne, tandis que près de 60 % des habitants sont de langue maternelle anglaise. Les règles linguistiques mises en place au Canada pour les entreprises privées et les services publics varient entre les 13 provinces et territoires.

Il convient de noter que les lois applicables aux entreprises privées ne sont généralement pas aussi strictes que celles des institutions publiques. Cependant, en respectant ces dernières, vous êtes certain d’être toujours du bon côté de la loi et ferez bonne impression auprès de votre clientèle canadienne.

Examinons les exigences de ces provinces.

Le Québec

La majorité des francophones du Canada vivent au Québec, où environ 77 % de la population est de langue maternelle française. Le Québec est officiellement un état exclusivement francophone, bien que la plupart des entreprises aient choisi de fournir leurs services en anglais également.

Le Nouveau-Brunswick, le Manitoba et le Yukon

Le territoire du Yukon et les provinces du Nouveau-Brunswick et du Manitoba sont officiellement bilingues et accordent la même importance à l’anglais qu’au français, bien qu’il y ait beaucoup plus de natifs anglophones que de francophones au Manitoba et dans le Yukon.

L’Ontario

La politique linguistique de l’Ontario est régionalisée, une partie de la province est exclusivement anglophone et le reste est bilingue. Cette province compte la plus importante minorité francophone du Canada, bien que seulement environ 12 % de la population parle à la fois le français et l’anglais.

Terre-Neuve-et-Labrador, Colombie-Britannique, Alberta, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba et Saskatchewan

Il s’agit des plus anglophones des treize provinces et territoires, où 70 à 90 % de la population est de langue maternelle anglaise. C’est la seule langue officielle de ces provinces, bien que les communications en français soient autorisées et que de nombreux habitants parlent cette langue.

Territoires du Nord-Ouest et Nunavut

Les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut sont les plus septentrionaux des trois territoires canadiens et comptent à eux deux 11 langues officielles. Outre l’anglais et le français, ces langues sont le chipewyan, le cri, le gwich’in, l’inuinnaqtun, l’inuktitut, l’inuvialuktun, l’esclave du Nord, l’esclave du Sud et le Tłįchǫ.

Cependant, bien que les résidents aient le droit de les utiliser devant la cour territoriale, l’accès aux services dans ces langues est limité aux institutions et aux circonstances où il existe une demande importante. L’anglais est utilisé comme langue véhiculaire.

Bien qu’il ne soit pas nécessaire de traduire votre contenu professionnel dans ces langues, il est utile d’en connaître l’existence et l’usage afin de comprendre votre clientèle potentielle.

Quels types de textes doivent faire l’objet d’une traduction ?

Les types de textes qui doivent être légalement traduits diffèrent selon les pays et les régions. Ces textes peuvent comprendre, sans s’y limiter, les éléments suivants :

  • Support marketing
  • Emballage
  • Contrats
  • Offres d’emploi
  • Négociations
  • Réunions officielles
  • Horaires
  • Menus
  • Garanties
  • Modes d’emploi des produits
  • Logiciels
  • Marques
  • Signalisation publique
  • Bons de commande, factures et reçus
  • Sites Internet et réseaux sociaux

Les droits linguistiques du personnel

Si votre entreprise prévoit de se développer au Canada et emploie du personnel canadien, vous devez tenir compte de ses droits linguistiques. Au Québec, par exemple, tous les travailleurs ont le droit de travailler en français et tous les outils de travail, tels que les logiciels, doivent être disponibles dans cette langue.

Au Québec, il est également illégal de licencier ou de refuser de recruter un employé en raison d’un manque de connaissance de l’anglais, ou de toute autre langue, à moins que l’employeur ne puisse prouver que cette langue soit nécessaire pour le poste à pourvoir.

Ces règles ne sont pas aussi strictes dans les provinces bilingues, mais de nombreuses entreprises offrent de tels environnements de travail.

Des lois similaires existent dans d’autres pays ayant plus d’une langue officielle. Vous devez donc toujours vérifier quelles sont vos responsabilités en tant qu’employeur avant d’engager du personnel dans un tel pays. Ces réglementations peuvent également s’étendre aux offres d’emploi, qui doivent parfois être publiées dans plusieurs langues.

Dans les pays multilingues, certains employeurs décident d’aller au-delà des exigences légales. On en trouve un exemple au Pays de Galles, où l’anglais et le gallois jouissent tous deux du statut de langue officielle. Dans le cadre de l’objectif national visant à augmenter le nombre de personnes parlant cette langue, environ un tiers des entreprises offrent des cours de gallois à leur personnel.

Pensez à traduire vos publications sur les réseaux sociaux

La traduction de votre site web en plusieurs langues était sans aucun doute la première étape vers la réussite puisqu’il s’agit de la meilleure stratégie afin d’élargir la visibilité de vos produits et donc toucher vos clients à l’échelle internationale. Cependant, avez-vous pensé à traduire vos publications sur les réseaux sociaux ?

À l’heure actuelle, l’ère du numérique connaît un essor fulgurant et de plus en d’entreprises utilisent les réseaux sociaux tels que Twitter, Facebook et Instagram afin de créer une relation étroite avec leur client, mais également séduire de nouveaux clients potentiels. Les réseaux sociaux incarnent un outil indéniable afin de vous faire connaître et donc d’élargir votre activité. Si vous souhaitez conquérir un marché dans un pays bilingue comme le Canada, rédiger du contenu dans les deux langues officielles du pays semble incontournable afin de toucher toute la population.

Les publications sur les réseaux sociaux se veulent généralement courtes et parfois informelles, néanmoins la précision symbolise un aspect fondamental afin que votre message suscite rapidement l’intérêt. Si les tweets de votre entreprise sont truffés de fautes d’orthographe ou d’incohérences, cela peut nuire à votre réputation et donc engendrer des répercussions négatives sur votre activité. Une agence de traduction expérimentée est à même d’accompagner votre entreprise dans la création d’une image professionnelle dans toutes les langues.

La traduction peut améliorer l’image de votre entreprise

N’oubliez pas qu’en faisant traduire votre contenu dans les deux langues d’un pays bilingue, vous ne vous contentez pas de respecter la loi. En effet, vous et votre entreprise gagnerez en attrait auprès des clients et leur montrerez que vous tenez compte de leur culture et de leur langue.

Il pourrait même s’avérer judicieux pour votre entreprise d’aller plus loin que ce qu’exige la loi. En faisant preuve d’une telle compréhension culturelle à l’égard de vos clients, vous donnez une image positive de votre entreprise et faites savoir à vos clients que vos services leur sont destinés.

Certaines marques particulièrement populaires ont adopté cette approche, comme le géant des céréales Kellogg’s. En 1907, lorsque Kellogg’s s’est implantée pour la première fois au Canada, 62 ans avant l’adoption de la Loi sur les langues officielles, l’entreprise a fait imprimer en français et en anglais les informations sur ses produits. Aujourd’hui encore, le Canada est l’un de ses principaux marchés.

Si votre entreprise souhaite s’implanter au Canada ou dans tout autre pays multilingue, BeTranslated est à vos côtés pour tous vos besoins en traduction de l’anglais au français canadien, ou du français tel que parlé au Québec vers l’anglais canadien. Nous proposons bien entendu d’autres langues et nous vous invitons à nous contacter dès aujourd’hui pour obtenir de plus amples renseignements ou un devis gratuit et sans engagement.

Une question ?

Nos gestionnaires de projets sont à votre disposition. Contactez-nous dès aujourd’hui pour obtenir de plus amples informations ou un devis gratuit.

Rechercher

Suivez-nous !