Traducteur et interprète : les 8 principales différences à connaître

Traducteur et interprète

i 3 Table des matières

Si vous travaillez sur le marché mondial, il est fortement probable que votre entreprise ait besoin de services linguistiques tels que ceux d’un interprète ou d’un traducteur.

La demande dans le domaine des langues a considérablement augmenté en raison de la diversification culturelle et du multilinguisme, qui peut même parfois avoir lieu au sein d’un seul et même pays.

Vous aurez surement d’autant plus besoin de services d’interprétation ou de traduction si vous souhaitez réussir sur le marché mondial.

Les termes « traducteur » et « interprète » sont souvent utilisés de manière interchangeable, car aux yeux de bon nombre de personnes, il s’agit du même métier.

Cependant, il s’agit de deux disciplines bien distinctes qui requièrent des compétences et des capacités très différentes.

Quelles sont les différences entre traducteur et interprète ?

Les traducteurs et interprètes travaillent avec les langues étrangères pour transmettre un message d’une langue dite « source » à une langue dite « cible ». À cause de ces similitudes, les deux termes sont continuellement confondus par le grand public.

Néanmoins, nous allons explorer ici 8 points-clés afin de vous aider à différencier un traducteur d’un interprète et ainsi à déterminer le service linguistique dont votre entreprise a besoin.

  • Version orale vs version écrite

Bien que l’objectif des interprètes et des traducteurs soit de transmettre une idée d’une langue à une autre, leurs méthodes diffèrent.

Les traducteurs travaillent sur papier ou sur des documents numériques, et traduisent la plupart du temps vers leur langue maternelle. Ils peuvent utiliser des dictionnaires et autres outils de traduction spécifiques à une langue pour perfectionner leur travail, et ils ont la possibilité d’effectuer des recherches tout au long de la traduction.

À l’inverse, les interprètes restituent un discours dans une autre langue à l’oral. Ils seront fréquemment sollicités dans deux langues de travail, et interprèteront la langue de l’orateur en temps réel afin de garantir la bonne compréhension de l’auditoire.

Un interprète peut écouter et interpréter plus d’une langue à la fois.

Le plus souvent, l’interprétation est faite par un ou des professionnel(s) qui présent(s) sur place, bien qu’avec les avancées technologiques, certains interprètes travaillent désormais à distance par visioconférence, ou encore par téléphone.

Par exemple, vous aurez sûrement besoin d’un interprète pour votre centre d’appel puisqu’il s’agit d’une structure qui appelle directement les clients afin d’obtenir des pistes, réaliser des études de marché ou assurer le suivi du service clientèle.

Dans certains cas, avoir un interprète à portée de main se révèlera bénéfique sur le marché international.

  • Les tarifs

Traducteurs et interprètes fondent leurs tarifs sur différents critères, car ils ne proposent pas le même service.

Un traducteur facture généralement au mot ou a la page, tandis qu’un interprète sera plus susceptible d’appliquer un tarif horaire.

  • Rythme de travail

Comme évoqué précédemment, les interprètes travaillent via une langue orale en temps réel, au contraire des traducteurs qui, quant à eux, traduisent une langue écrite.

Cela signifie que les traducteurs ont habituellement du temps pour faire des recherches afin de s’assurer de la qualité de leur traduction, alors que les interprètes peuvent uniquement faire des recherches sur le sujet qu’ils vont traiter en amont de leur mission.

Bien qu’ils ne soient pas particulièrement sensibles au temps de manière directe, les traducteurs ont tout de même des délais à respecter.

  • Une langue vs. deux langues

On confiera à un traducteur un document à traduire d’une langue étrangère vers sa langue maternelle.

C’est relativement inhabituel (bien que cela arrive) pour des traducteurs de traduire depuis leur langue native vers une autre langue.

D’un autre côté, les interprètes, doivent jongler entre deux voire plus de langues tout en transmettant le contenu dans les deux sens.

Dans une conversation parlée, ils devront à la fois écouter et interpréter un orateur, et par la suite reproduire ce même processus pour l’autre membre de cette conversation.

  • Mobilité

Par la nature de leur service, les traducteurs peuvent travailler à distance et de n’importe où dans le monde.

Les entreprises ont donc un large panel de traducteurs avec lesquels ils peuvent travailler, c’est pourquoi nombre d’entre elles choisissent de sous-traiter des services de traduction.

Les interprètes procèdent la plupart du temps sur place et en personne. Ce besoin pour eux de travailler en présentiel réduit leur éventail de possibilités de recrutement.

Cependant, les avancées en termes de vidéoconférence offrent désormais la possibilité d’obtenir une prestation virtuelle de la part d’un interprète. Il existe d’excellentes solutions de vidéoconférence sur le marché.

  • Utilisation des ressources

Les traducteurs ont généralement accès à différentes ressources telles que les dictionnaires ou les traductions assistées par ordinateurs (TAO) pendant tout le processus de traduction.

Certaines entreprises peuvent avoir des logiciels particuliers qu’elles préfèrent utiliser, et elles peuvent alors gérer l’accès des fournisseurs à distance afin que les traducteurs puissent également y avoir recours.

En raison de la nature sensible de leur profession, les interprètes utilisent leur mémoire et leur connaissance de la langue comme ressource principale, d’autant plus qu’ils n’ont pas le temps d’effectuer des recherches sur le moment.

Seuls les interprètes de conférence ont la possibilité d’effectuer des recherches au préalable si on leur communique le thème de l’évènement à l’avance.

  • L’exactitude

Même si les interprètes s’efforcent de transmettre avec le plus d’exactitude possible le contenu d’une langue à l’autre, cela n’est pas toujours évident au vu du rythme auquel ils travaillent : une fois que l’interprète a donné une information, il est difficile de faire machine arrière s’il se rend compte qu’il avait mal compris.

Les traducteurs ont davantage de temps devant eux et ont donc la possibilité de vérifier leur travail avant de le soumettre au client.

  • Communication non verbale

Les traducteurs travaillent seulement via un texte écrit. Les interprètes, au contraire, possèdent une approche plus holistique de leur rôle.

Autrement dit, ils prennent en considération le ton de l’orateur, les expressions faciales et le langage du corps afin de refléter l’entièreté du message.

Traducteur et interprète : lequel recruter ?

Bien qu’il y ait des similarités entre traducteur et interprète, ce qui les différencient sont principalement les services pour lesquels ils sont engagés.

Lorsque vous choisissez le service linguistique dont vous avez besoin, vous devez bien comprendre les différences qui résident dans le rôle d’un interprète par rapport à celui d’un traducteur afin de sélectionner celui qui correspondra le mieux à votre entreprise.

Notre agence de services linguistiques BeTranslated vous propose des services de traduction et d’interprétation adaptés à vos besoins.

Nous travaillons avec des traducteurs chevronnés dont chacun a son domaine de spécialité. Contactez-nous pour plus d’informations.

Une question ?

Nos gestionnaires de projets sont à votre disposition. Contactez-nous dès aujourd’hui pour obtenir de plus amples informations ou un devis gratuit.