SAARA what makes a language beautiful

Tout le monde l’a déjà entendu (ou dit) : » L’italien est une langue tellement romantique ! » — « Le français est la plus belle langue au monde ! » — « L’allemand est une langue dure », etc.

Personne ne l’a résumé aussi succinctement que Charles Quint quand il déclarait : « Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval. » Pourquoi certaines langues nous semblent-elles poétiques et mélodieuses alors que d’autres nous font grincer des dents ?

Dans le Guardian, Matthew Jenkin explique que la sociolinguistique n’a pas encore à ce jour trouvé de raison intrinsèque au fait que certaines langues soient objectivement « plus belles » que d’autres. En fait, l’attrait d’une langue semble dépendre entièrement de notre propre histoire.

Raisons pour lesquelles une langue nous attire

Le charme d’une langue dépend de sa valeur perçue. Par exemple, le chinois est de plus en plus apprécié en raison de l’essor économique de ce pays.

Nos impressions subjectives d’un lieu influencent aussi ce que nous pensons de la langue qui y est parlée. Entendre parler italien rappelle à beaucoup d’entre nous le romantisme des canaux de Venise ou des couchers de soleil de Toscane. Donc, l’italien nous paraîtra automatiquement plus « beau ». C’est évident avec une destination connue du monde entier. Mais qu’en est-il des endroits lointains ? La télévision et le cinéma peuvent-ils nous transporter vers d’autres pays et nous faire tomber amoureux d’une langue ?

Par exemple, que pense le monde du coréen ? Peut-être les Jeux olympiques d’hiver 2018 de Pyeongchang auront-ils permis d’influencer notre impression de la langue. Peut-être un (ou une) athlète coréen(ne) aura-t-il(elle) conquis le cœur du monde et permettra d’adoucir notre conception de sa langue.

La langue maternelle détermine l’amour de certaines langues

La similitude des sons d’une langue avec ceux de notre propre langue maternelle influence également la perception que nous en avons. Par exemple, les distinctions tonales utilisées en thaï et en mandarin sembleront peu naturelles et dures à un locuteur natif anglophone.

« Il n’y a eu aucune recherche qui ait directement exploité l’attrait d’une langue et qui n’ait fini par la lier à l’évaluation sociale de la communauté parlante », déclare dans le Guardian le Dr Vineeta Chand de l’Université d’Essex. En d’autres termes, tout est subjectif.

Et si vous voulez savoir à quoi ressemble votre langue pour quelqu’un qui ne la comprend pas, écoutez cette superbe vidéo d’une femme imitant une douzaine de langues en ne disant en fait absolument rien…

Et pour vous, quelle est la plus belle langue ? Et pourquoi ?

Qu’est-ce qui fait la beauté d’une langue ?
5 (100%) 1 vote