logo_BT

Déménager à l’étranger : les écueils linguistiques à éviter

déménager à l'étranger

Le moins que l’on puisse dire, c’est que déménager à l’étranger n’est jamais une mince affaire : entre les préparatifs liés au déménagement, l’apprentissage de la langue d’arrivée, la recherche d’écoles pour les enfants et d’appartement pour la famille, il faut une sacrée dose de sang-froid pour tout mettre en œuvre dans des délais souvent serrés. Et si certains sites, comme Sirelo, peuvent vous aider à dénicher le déménageur le plus indiqué, le reste des opérations à effectuer avant le départ ne dépendra, lui, que de votre motivation et de votre bonne volonté.

Déménager à l’étranger : une aventure à double tranchant

Franchement, quoi de plus excitant que de démarrer une nouvelle vie ? Tout plaquer pour tenter une nouvelle aventure suite à une nomination à l’étranger, un changement de poste ou une simple envie de voir du pays : les raisons sont grandes pour préparer son baluchon et sauter dans le premier avion qui se présente. Problème : une mauvaise préparation linguistique peut nuire à votre expérience internationale et vous conduire à rebrousser chemin aussi vite que vous étiez parti.

Si l’idée de déménager avec sa petite famille représente un sacré défi, c’est parce que de nombreuses inconnues sont à prendre en compte. Changer de pays, ce n’est pas seulement organiser son déménagement et trouver une jolie maison où habiter, mais c’est surtout se préparer à vivre dans un cadre différent (aussi beau soit-il) et une culture qui, parfois, n’a rien à voir avec la nôtre.

Combien d’apprentis aventuriers ont-ils craqué sur de belles photos de Madrid ou de Bangkok, pensant trouver là l’eldorado où s’installer définitivement ? De jolies villes, dans des pays attirants, ensoleillés, offrant de nombreuses opportunités professionnelles et des écoles de qualité pour les enfants…

Mais l’environnement ne fait pas tout : seule votre capacité à vous fondre dans le décor et à adopter les us et coutumes des habitants vous permettra de vous sentir comme à la maison et de développer de nouvelles relations locales, hors de tout cercle d’expatriés, et d’apprécier pleinement votre pays d’arrivée. Rester entre Français ou s’isoler par peur de ne pas réussir à s’intégrer risque fort d’accentuer cette sensation de déracinement. Et de vous faire regretter votre choix.

Bien préparer son déménagement à l’étranger en étudiant les langues

Rien de pire que de rester à l’écart des gens ou des activités locales parce qu’on ne parle pas la langue. C’est le principal danger qui guette les expatriés, à l’image des Anglo-Saxons qui viennent habiter en Espagne et qui, au bout de plusieurs années sur place, ne parlent toujours pas le moindre mot d’espagnol. Résultat : ils se déplacent entre eux, ne fréquentant que des endroits où ils peuvent être compris facilement par une population qui parle leur langue.

Même chose au travail : ils privilégieront les jobs en anglais et ne connaîtront jamais les subtilités de la langue de Cervantes. Si votre but est de recréer l’environnement que vous connaissez déjà en France, à quoi bon faire le pas pour habiter à l’étranger ?

Le fait de plonger tête baissée dans les langues avant de partir est donc indispensable. Il peut s’agir de regarder des films en Version Originale (dans la langue du pays de destination, bien sûr), lire des livres en version bilingue, trouver un binôme pour effectuer un échange linguistique (en présentiel ou online), s’inscrire à des cours particuliers de langue.

Les possibilités sont nombreuses pour vous… et vos enfants. Car si un certain apprentissage est fortement conseillé aux adultes pour profiter à fond de leur arrivée sur place, il en va de même pour les plus petits. Pour eux, cela se révèle particulièrement crucial, ne serait-ce que pour suivre l’enseignement dispensé à l’école ou se faire de nouveaux camarades dans la cour de récréation.

L’immersion linguistique, pour bien vivre son arrivée à l’étranger

En procédant ainsi, vous allez petit à petit développer une approche digne d’un traducteur, vous amusant des similitudes entre votre langue originelle et celle du pays de destination, des faux amis, des concepts impossibles à traduire (comme celui de dépaysement, justement, en français, qui n’a pas d’équivalent à l’étranger) et des rapprochements auxquels vous n’aviez jamais pensé.

C’est ce que l’on appelle l’immersion linguistique : vous allez commencer à penser dans la langue de votre pays d’arrivée, et donc commencer à penser comme un local. Ou pour le moins réussir à vous mettre à sa place et à mieux comprendre ses expressions, ses façons de penser, de s’exprimer, ses gestes, en bref… sa culture !

Personne ne vous demandera d’être totalement bilingue avant votre départ (ou durant votre séjour) ou de devenir un traducteur chevronné. Seul le fait d’avoir fait l’effort de plonger dans les langues et de ne pas vous cramponner au français vous permettra d’apprécier votre expérience de vie à l’étranger.

Une question ?

Nos gestionnaires de projets sont à votre disposition. Contactez-nous dès aujourd’hui pour obtenir de plus amples informations ou un devis gratuit.

Rechercher

Suivez-nous !