+34 962 02 22 22 francais@betranslated.com

Comment s’imposer des limites dans le travail quand on est freelance ?

Sep 29, 2021 | Freelance

limites de travail

De nombreux travailleurs rêvent de devenir freelance et d’accéder à la liberté qui va de pair avec ce statut. Mais sans patron et sans cadre de travail formel, le travailleur freelance peut parfois avoir du mal à délimiter vie privée et vie professionnelle. Pour rester efficace dans son travail, il est essentiel de s’imposer des limites et de faire preuve de rigueur dans son organisation.

Se créer un espace de travail dédié et bien l’organiser

Nombreux sont les travailleurs freelances qui décident de travailler depuis chez eux. C’est une option qui a l’avantage de ne pas engager de frais supplémentaires (par exemple des frais de transport). Mais pour éviter d’être sans arrêt distrait, le mieux reste de pouvoir disposer d’une pièce dédiée à son activité professionnelle, qui vous permettra de séparer physiquement votre vie privée de votre vie professionnelle.

Si cela n’est pas possible, vous pouvez opter pour un abonnement dans un espace de coworking. Cette option a l’avantage de proposer un vrai cadre de travail, avec la possibilité de créer du lien social avec d’autres travailleurs indépendants actifs dans des secteurs divers et variés. Cependant, cela suppose un coût supplémentaire qui n’est pas à la portée de tout le monde, surtout si vous venez de lancer votre activité. Alternativement, et si le bruit ambiant ne vous dérange pas pour travailler, vous pouvez aller travailler dans un café. Organiser des sessions de travail avec des amis freelances peut aussi être une solution qui vous motive.

Organiser son temps de travail

Étant son propre patron, le travailleur freelance est donc libre de choisir ses horaires. Et cela peut parfois lui poser problème : comment se mettre au travail quand rien ne nous y oblige ? Ou bien, problématique inverse, comment savoir quand mettre fin à sa journée de travail ? Pour éviter de tomber dans l’un ou l’autre de ces extrêmes (traîner chez soi en pyjama toute la journée ou continuer à répondre à ses mails juste avant de se coucher), il est indispensable de bien organiser son temps de travail.

Premièrement, il convient de garder à l’esprit que nous sommes tous différents et avons tous nos propres rythmes : certains aiment travailler le matin, d’autres le soir… Il est donc important de s’écouter afin de découvrir à quel moment de la journée se situe son propre pic de productivité, quel rythme de pause adopter… Et d’adapter son emploi du temps à ce rythme.

Pour cloisonner son temps et rythmer sa journée, on peut vouloir mettre en place des rituels, des habitudes qui vont permettre de transitionner entre des phases de travail et des phases de repos. Par exemple, se préparer un petit-déjeuner ou faire du sport le matin avant de commencer, ou nettoyer son bureau le soir après sa journée de travail.

Connaissez-vous la méthode pomodoro ? C’est une technique de gestion de temps conçue par Francesco Cirillo dans les années 80, qui consiste à travailler pendant 25 minutes sur une même tâche et sans aucune distraction, puis à s’accorder 5 minutes de pause. Ce cycle est à recommencer autant de fois que vous le souhaitez. C’est une méthode qui a l’avantage d’aider à rester concentré et à se mettre au travail les jours où la motivation fait défaut.

Enfin, il est primordial de s’accorder quelques semaines de vraies vacances par an, c’est-à-dire sans ordinateur et sans courriels. Faire une vraie coupure vous permettra de respirer et de reprendre ensuite le travail avec plus de motivation.

Bien organiser ses différents projets

L’inconvénient d’être à son compte est que votre rémunération dépend de la quantité de travail que vous produisez, ce qui peut avoir un effet pervers et vous pousser à accepter tous les projets qui se présentent. Il ne faut cependant pas hésiter à dire non à vos clients. Si vous êtes trop surchargé, votre travail sera moins qualitatif et cela vous portera préjudice, car votre client ne sera pas satisfait.

Néanmoins, devoir gérer plusieurs projets à la fois est monnaie courante pour les travailleurs freelances et c’est pourquoi une organisation solide est à mettre en place. Prenez le temps de classer les tâches à effectuer selon leur niveau d’importance et leur échéance. Vous pourrez ensuite découper chaque projet en sous-tâche et planifier dans le temps ces différentes étapes.

Une question ?

Nos gestionnaires de projets sont à votre disposition. Contactez-nous dès aujourd’hui pour obtenir de plus amples informations ou un devis gratuit.

Rechercher

Suivez-nous !