Questions fréquemment posées par les sociétés de traductionPour de nombreuses sociétés de traduction, trouver de nouveaux clients n’est pas tâche facile. Et les clients en paient souvent les pots cassés. Quel est le problème ? Toutes ces entreprises de traduction ont souvent l’air… identiques. Leurs stratégies marketing sont toujours axées sur les mêmes principes : elles respectent les délais de livraison, elles proposent des services de traduction d’une qualité incomparable, leurs clients sont extrêmement satisfaits de leur travail et elles opèrent dans d’innombrables combinaisons linguistiques. Et j’en passe.

Résultat : les clients ne savent où donner de la tête et encore moins à quelle agence de traduction professionnelle confier leurs documents. Cela rend également le marché très concurrentiel et les bureaux de traduction éprouvent de grandes difficultés à sortir du lot. Vous ne savez pas à qui confier vos contenus à traduire ? Prenez bien note de ce précieux conseil : si vous souhaitez évaluer la qualité des services d’une agence de traduction professionnelle, il vous suffit d’analyser les questions que cette dernière vous pose avant de prendre en charge votre projet.

Outre les langues de travail et le délai du projet, toute société de traduction qui se respecte vous posera inévitablement différentes questions. C’est le cas de BeTranslated.

  1. Les documents que vous souhaitez traduire sont-ils destinés à usage interne ? Dans ce cas, vous préférerez certainement que les documents soient traduits dans le temps imparti plutôt que de mettre l’accent sur les règles purement linguistiques.
  2. Souhaitez-vous que la relecture du contenu traduit soit effectuée par un locuteur natif ? Ou acceptez-vous de confier vos documents à un professionnel non natif ?
  3. Le projet doit-il respecter la même terminologie qu’un document précédemment traduit par notre société? Ou qu’un autre document que vous prévoyez peut-être de traduire plus tard ?
  4. Devons-nous éviter de traduire certains termes et les laisser dans la langue source ? Il pourrait par exemple s’agir de marques ou encore de noms de produit qui ne peuvent être traduits en raison d’obligations légales, de droits d’auteur, etc.
  5. Disposez-vous de votre propre glossaire ? Avez-vous des exigences quant à la terminologie à employer ? De nombreux clients nous font part de leur préférence pour certains termes. Utilisez-vous un outil de traduction assistée par ordinateur (TAO) en interne ? Souhaitez-vous nous fournir une mémoire de traduction (TM) déjà utilisée par d’autres bureaux de traduction pour d’anciens projets ?
  6. Comment gérez-vous vos traductions ? Cette information nous permet d’organiser au mieux le processus de traduction et d’éventuellement vous livrer les documents traduits dans votre propre SGC ou votre réseau de partage de fichiers.
  7. Une fois le projet terminé et les traductions livrées, souhaitez-vous également recevoir une mémoire de traduction ? Vous pourriez l’utiliser pour de futurs projets et ainsi assurer la cohérence de la terminologie employée.
  8. Acceptez-vous que différents traducteurs travaillent sur un même projet afin de respecter les délais fixés ?
  9. Avez-vous une préférence de style ? S’agit-il d’un texte formel ? Comment souhaitez-vous que nous nous adressions aux lecteurs ? Ce type d’information est essentiel pour définir le registre linguistique à préconiser.
  10. À qui les documents traduits seront-ils destinés ? Connaître le public cible aide les traducteurs à orienter leur travail en fonction du genre, de l’âge ou encore du niveau d’éducation des futurs lecteurs.
  11. Outre la traduction de vos contenus, souhaitez-vous que nous procédions à un travail de publication assistée par ordinateur (PAO) ?
  12. Si vos documents contiennent des illustrations comprenant du texte, ces informations doivent-elles également être traduites ? Le cas échéant, devons-nous utiliser un logiciel d’édition d’images ou vous fournir la traduction dans un fichier séparé ?
  13. Souhaitez-vous que la traduction vous soit livrée dans un format de fichier spécifique, par exemple .DOCX ou .PDF ?
  14. Avez-vous déjà eu des désaccords ou déceptions avec de précédentes agences de traduction ? Comment pouvons-nous répondre au mieux à vos attentes pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise ?
  15. Si vos documents à traduire sont à caractère confidentiel, souhaitez-vous que nous signions un accord de non-divulgation ?
  16. Si les documents à traduire sont d’ordre technique, pourriez-vous nous fournir une version démo du logiciel ou du manuel afin de nous assurer que les instructions soient traduites avec précision et exactitude ? De manière générale, disposez-vous de documents de référence que vous pourriez nous fournir ?

Lorsque vous demandez un devis à une agence de traduction professionnelle, cette dernière doit impérativement prendre le temps de vous poser ce type de questions. Dans le cas contraire, méfiez-vous et adressez-vous à un autre prestataire. Il en va de la qualité de vos contenus et de la crédibilité de votre entreprise.

Share This

Partager

Partager cet article avec vos amis!