traduction ecommerceÇa y est, votre site e-commerce est enfin en ligne ! Vente de bijoux, réservations de séjours vacances ou services de baby-sitter, les Français sont de plus en plus friands des sites de vente online qui leur permettent de lancer leur activité tout en gérant le processus de vente depuis leur domicile.

Selon la FEVAD (Fédération du E-commerce et de la Vente à Distance), le e-commerce français a généré environ 82 milliards d’euros en 2017, une augmentation de plus de 14 % par rapport à l’année précédente.

Le secteur du e-commerce en France : des chiffres qui donnent le tournis

Cette même année, 85 % des internautes ont effectué au moins un achat en ligne, soit 37,5 millions de Français, auprès d’une ou plusieurs des 182 000 boutiques web répertoriées dans l’hexagone.

On comprend mieux l’engouement actuel pour le secteur du e-commerce, véritable fer de lance d’un marché en plein boom que rien ne semble pouvoir arrêter.

Pour preuve, le succès insolent des plateformes de création de site e-commerce, telles que Prestashop, Wix, Magento ou Shopify, fournissant clé en main un e-shop potentiellement très rémunérateur.

Les internautes français, même inexpérimentés, n’hésitent plus désormais à monter leur site e-commerce et à tenter l’aventure de la vente online, quitte à ne pas forcément connaître le webmarketing, les CMS ou les frameworks.

Le e-commerce en Europe : un chiffre d’affaires en constante augmentation

En termes de sites e-commerce, l’offre est véritablement sans limites: ventes de décoration de Noël, de vêtements faits main, de services à la personne, de savons bio, de matériel informatique… il y a de la place pour tout le monde (d’ailleurs, comme le rappelle la FEVAD, quasiment 70 % des sites e-commerce français sont rentables).

Si la situation du commerce électronique connaît un succès fulgurant un peu partout dans l’hexagone, un petit zoom arrière nous révèle que cette réussite n’est pas propre à notre beau pays : en Europe, le secteur du commerce électronique génère – tenez-vous bien – un chiffre d’affaires de 534 milliards d’euros annuels. En tête des ventes  : le Royaume-Uni (avec 81 % de e-shoppers !), l’Allemagne et la France.

On dénombre pas moins de 200 marketplaces dans l’UE: véritables vitrines pour les vendeurs en quête d’internationalisation, ces places de marchés captent plus de la moitié des ventes transfrontalières. Avec tous ces chiffres, on allait oublier le principal : le CA mondial du e-commerce s’est élevé à 2 014 milliards d’euros en 2017. Une broutille.

BeTranslated, notre agence spécialisée dans la traduction de site e-commerce

En fonction du produit ou du service que vous vendez, il peut se révéler très judicieux de décliner votre boutique online dans une version multilingue : on sait en effet qu’un site e-commerce traduit en anglais, en néerlandais, en allemand, ou dans quelque langue cible que ce soit, permet d’augmenter les ventes de façon significative.

Logique : votre message, traduit et adapté par un traducteur professionnel, touche de près l’internaute potentiellement intéressé par vos produits, et facilite le processus d’achat.

Combien de ventes non conclues pour cause de site uniquement en français, ou pire, transposé dans un mauvais anglais ou espagnol ?

La traduction de votre site e-commerce: un enjeu d’importance

Notre agence de traduction professionnelle se spécialise depuis 15 dans la traduction de sites web et de ventes online ; véritable tremplin vers de nouveaux marchés, nos linguistes expérimentés prennent en charge la traduction de votre site internet en anglais ou dans la langue de votre choix (voire en version multilingue), tout en mettant à l’honneur votre produit ou vos services et en restant à l’écoute de vos besoins précis, de vos délais et de votre budget.

Traduire son site e-commerce : les clés de la réussite à l’international
5 (100%) 2 vote[s]