7 documents juridiques à traduire

Les entreprises peuvent sans aucun doute souligner l’importance de s’aventurer sur le terrain international. Une volonté logique puisque les contrats signés avec des partenaires étrangers impliquent un avantage financier. En outre, les accords conclus avec des partenaires étrangers permettent à votre entreprise de grimper les échelons.

Cette prospérité s’accompagne de nombreuses difficultés. En effet, les entreprises doivent redoubler d’efforts afin de maintenir leurs activités au-delà des frontières. De nombreux aspects rentrent en jeu, non seulement un ensemble de lois différentes mais également la barrière de la langue. Dès lors, les documents juridiques requièrent une attention toute particulière puisque ceux-ci doivent être compris par toutes les parties.

Même si vous ne maîtrisez pas la langue de votre partenaire économique, la traduction des documents juridiques par des professionnels est un élément clé. Cette traduction scrupuleuse peut protéger votre entreprise de certains dangers, comme perdre le monopole sur un produit ou même suspendre votre activité.

Quels documents doivent être traduits ?

Puisque votre entreprise connaît un boom international, vous pouvez surement compter sur une équipe à même de vous conseiller. Les législations de chaque pays sont différentes. Dès lors, lorsque votre produit franchit une frontière, vous devez connaître les lois inhérentes à chaque nation. Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive des documents qui doivent être traduits afin de conquérir le marché international.

1. Documents financiers

Une fois connue internationalement, votre entreprise sera naturellement confrontée à des documents relatifs aux finances. Les premiers documents auxquels vous devrez faire face seront ceux émis par votre banque et celle de votre partenaire économique.

Par exemple, dans votre contrat, une section stipule une politique tarifaire. Le contrat prévoit également une série d’incidents financiers potentiels afin de pouvoir y répondre efficacement si ceux-ci venaient à se produire. La traduction vous permet de vous familiariser aux conditions, aux frais et aux termes en relation avec la gestion financière de votre entreprise.

Ensuite, tous les documents qui touchent de près ou de loin aux finances devront être traduits.

2. Brevets

Dans le cadre de vos affaires, vous tomberez peut-être sur un brevet. Dès lors, ce dernier devra être traduit dans toutes les langues. Étant donné le caractère juridique d’un tel document, vous ne pourrez sauter l’étape de passer par un traducteur professionnel.

Ce type de document véhicule des exigences claires et strictes en matière de traduction. En effet, une simple virgule, omise ou mal placée, peut entraîner de graves répercussions. Par conséquent, contacter une agence de traduction professionnelle revêt une importance capitale pour l’essor de l’entreprise.

3. Certificats

Une entreprise doit faire face à une large gamme de certificats, surtout lorsqu’elle collabore avec des partenaires internationaux. Bien sûr, tout dépendra du service ou du produit.

Ce n’est pas seulement une question de certificats de qualité. En effet, il existe une multitude de contrats rédigés dans la langue du pays. Par exemple, en ce qui concerne les animaux ou la nourriture, ceux-ci sont soumis à de nombreux contrôles et doivent posséder des certificats à des fins douanières. Dès lors, ces certificats devront être traduits afin de faciliter la tâche aux différents professionnels qui entrent en jeu.

4. Documents opérationnels

Si vous comprenez de quoi il s’agit, vous vous demandez certainement comment le traducteur peut mener à bien un projet aussi volumineux. Pas de panique, les traducteurs disposent d’une panoplie d’outils derniers cris afin de traduire une telle quantité de mots. De plus, ils sont souvent confrontés à des projets d’une telle envergure.

Ces documents sont parfois nécessaires au moment de chercher un partenaire à l’étranger. Par conséquent, la disponibilité de ces documents dans différentes langues est essentielle afin de conquérir le marché souhaité. Si une entreprise anglaise souhaite collaborer avec votre entreprise, vos documents doivent être traduits en anglais et vice-versa.

Voici quelques exemples de documents commerciaux incontournables :

  • Facture
  • Emballage du produit
  • Rapport d’intervention
  • Feuille de route
  • Bon de commande ou de production
  • Etc.

En d’autres termes, il s’agit de documents standards qui définissent le fonctionnement de la société.

5. Rapports d’audit

Les documents concernant les audits peuvent jouer un rôle clé dans le succès sur le marché international. L’audit nécessite d’ailleurs une double traduction. Tout d’abord, vous pouvez traduire les résultats d’audit pour attirer des partenaires. Deuxièmement, un audit peut soudainement vous être présenté et nécessiter des documents relatifs à vos partenaires internationaux. Supposons que cette documentation soit en chinois. Comme vous l’avez peut-être deviné, ce n’est pas la meilleure option lorsque l’entreprise est confrontée à la nécessité d’un audit.

Par conséquent, essayez de traduire l’ensemble des documents disponibles uniquement dans une langue étrangère. Tôt ou tard, vous devrez sûrement vous soumettre à un audit, dès lors, ces documents pourront vous servir et vous serez prêt.

6. Déclarations d’importation et d’exportation

Sur la scène internationale, vous devrez effectuer des déclarations d’importation et d’exportation. Ce genre de documents est assez compliqué à remplir. S’ils sont mal remplis, vos marchandises peuvent être bloquées à la douane.

Par conséquent, sans les conseils juridiques nécessaires, remplir correctement ces déclarations du premier coup relève du défi. Quant aux traductions, cela dépend des exigences de la douane. Mais la plupart du temps, cette déclaration devra être traduite. Ne cédez pas à la tentation de recourir à vos connaissances linguistiques pour traduire, mais contactez plutôt des traducteurs professionnels.

7. Contrats d’importation et d’exportation

En plus des déclarations, vous signerez également un contrat avec votre partenaire. Évidemment, le contrat a une valeur juridique, par conséquent, les erreurs doivent être impérativement évitées lors de la traduction d’un tel document.

Premièrement, le contrat devra être rédigé par un professionnel ayant connaissance des lois en vigueur dans chaque pays. Le contrat d’importation et d’exportation résume le fonctionnement de votre relation avec votre partenaire. De plus, en cas de malentendu, ce contrat peut être votre bouée de sauvetage.

Deuxièmement, l’importance de ces contrats requiert une traduction irréprochable. Un mot mal traduit peut engendrer des conséquences néfastes pour vos affaires. Malheureusement, beaucoup de traductions erronées ont déjà mis en péril des entreprises. C’est pourquoi vous devez faire appel à un cabinet de traduction chevronné.

Conclusion

Les traductions juridiques nécessitent des traductions incombant des connaissances en la matière approfondies. Une virgule ou un mot mal traduit peut nuire à l’essor de votre entreprise. BeTranslated peut compter sur des traducteurs experts dans le domaine juridique avec des années d’expérience.

Résumé
7 documents juridiques à traduire pour le commerce international
Nom de l'article
7 documents juridiques à traduire pour le commerce international
Description
Les entreprises peuvent sans aucun doute souligner l’importance de s’aventurer sur le terrain international. Une volonté logique puisque les contrats signés avec des partenaires étrangers impliquent un avantage financier. En outre, les accords conclus avec des partenaires étrangers permettent à votre entreprise de grimper les échelons.
Auteur
Nom de l'éditeur
BeTranslated