Séjours linguistiques : lequel choisir pour améliorer vos compétences en langue ?

Séjours linguistiques à l'étranger

L’apprentissage d’une langue est un processus souvent long et qui demande un investissement certain, que l’on souhaite devenir bilingue en anglais, espagnol, chinois ou encore russe. Même s’il est fondamental de passer du temps dans les salles de classe, il va sans dire que le meilleur moyen de progresser rapidement est de partir en immersion sur place. En effet, c’est une pratique qui permet non seulement d’apprendre la langue mais également d’en découvrir les aspects culturels, éléments difficilement abordables en cours, surtout si le professeur n’est pas natif.

Outre les progrès en langue, vivre à l’étranger est bien souvent vécu comme une expérience enrichissante et fondatrice. Être loin de chez soi et des siens procure confiance en soi et indépendance. De plus, rencontrer des gens venus du monde entier, mettre en perspective sa propre culture et sa manière de vivre donne une grande ouverture d’esprit. Mais alors, quelles options s’offrent à vous si vous avez décidé de sauter le pas ?

Les échanges universitaires

En tant qu’étudiant, les opportunités de partir étudier à l’étranger sont aujourd’hui abondantes grâce aux programmes d’échanges universitaires proposés par un grand nombre d’universités ou d’écoles. En effet, beaucoup d’institutions sont conscientes des bénéfices qu’un étudiant peut retirer d’un séjour à l’étranger, y compris pour ceux qui ne se destinent à priori pas un métier linguistique (médecine, droit, etc).

Le programme Erasmus, lancé en 1987, représente l’échange universitaire par excellence. Son avantage réside dans sa simplicité, et son faible coût. Après un processus de candidature (dont les modalités varient selon chaque établissement), vous serez automatiquement inscrits dans l’université d’accueil.

De plus, le programme offre une bourse d’étude, sans critères sociaux, bien que certains établissements mettent en place des critères d’éligibilité basés par exemple sur les résultats scolaires. Le montant de cette bourse varie selon le coût de la vie du pays de destination. D’autres aides financières peuvent être obtenues auprès du CROUS ou bien du conseil régional, renseignez-vous auprès du service des relations internationales de votre établissement.

En revanche, ce programme se limite aux 28 pays membres de l’Union Européenne, auxquels s’ajoutent l’Islande, la Turquie, la Norvège, la Macédoine et le Liechtenstein. Il n’est cependant pas impossible de partir hors Europe, sous réserve que votre établissement ait établi un accord bilatéral d’échange avec une université étrangère.

Étudier dans une université étrangère est une expérience riche et dont vous retirerez de nombreux bénéfices. Sans parler des progrès en langues, cela vous permettra de découvrir de nouvelles méthodes d’enseignement, élément enrichissant pour la suite de votre cursus universitaire. De plus, la mention « Erasmus » est un atout certain pour n’importe quel CV, qui sera garant pour les recruteurs d’un bon niveau de langue et d’une grande ouverture d’esprit.

Travailler à l’étranger

Si vous n’êtes pas ou plus étudiant, ou que votre établissement ne propose pas d’échange universitaire, d’autres options s’offrent à vous. Par exemple, vous pourriez profiter d’un congé ou de vacances d’été pour partir travailler à l’étranger. De nombreuses agences proposent de vous trouver un emploi à l’étranger et de vous faciliter les démarches administratives, moyennant des frais.

Vous pouvez également vous tourner vers des sites tels que WorkAway ou WOOFING. Ces derniers mettent en relation les futurs travailleurs avec des particuliers ou bien des entreprises. Bien souvent le travailleur accomplira certaines tâches en échange du gîte et du couvert, et même parfois avec une petite rémunération à la clé. Les tâches sont très variées : aide à domicile, garde d’enfants, travail agricole, restauration… Ce ne sera sans doute pas le travail le mieux payé de votre carrière, mais l’immersion linguistique et culturelle sera totale, et vous ferez sûrement de belles rencontres.

Cours de langue à l’étranger

Enfin, l’option à privilégier si vous avez des difficultés en langue et souhaitez vous améliorer rapidement consiste à partir à l’étranger pour prendre des cours, tout en vivant dans le pays de la langue en question. Le programme de ces séjours est souvent intense, avec en moyenne 30 heures de cours par semaine, mais le résultat en vaut la chandelle.

La plupart des organismes proposent différents programmes de cours, d’intensités variées ou focalisés sur la préparation à un examen, comme le TOEFL par exemple. Cette option vous permettra de reprendre les bases de l’apprentissage dans un cadre scolaire, tout en offrant la possibilité de vous dépayser en vivant à l’étranger.

À retenir

Sortir de sa zone de confort et de son cadre habituel de vie peut être un peu inconfortable au début, mais les souvenirs et les progrès en langues qui en résulteront seront inestimables. Vous pourriez même vous découvrir une nouvelle passion et décider de vous orienter vers un métier linguistique !

Suivez nous et découvrez d’autres articles sur les nouvelles tendances et autres sujets similaires…

Une question ?

Nos gestionnaires de projets sont à votre disposition. Contactez-nous dès aujourd'hui pour obtenir de plus amples informations ou un devis gratuit.

Quels sont les principaux métiers en rapport avec les langues ?

métiers langues en rapport avec les langues étrangères

Vous aimez les langues et vous souhaitez en faire votre métier ?

De nombreux emplois font appel à l’usage des langues. Que ce soit pour échanger avec des clients étrangers, apprendre une nouvelle langue ou traduire un document, les langues sont partout autour de nous. Elles constituent désormais une réalité quotidienne.

Vous trouverez dans cet article les principaux métiers en rapport avec les langues, en espérant que certaines de ces idées vous donneront de l’inspiration pour votre future carrière.

Les métiers littéraires

Les langues sont bien sûr essentielles pour les métiers littéraires. De nos jours, il est extrêmement important de maîtriser des connaissances variées lorsque l’on s’exprime, or la connaissance de différentes langues s’avère être un véritable avantage. Un journaliste, par exemple, doit pouvoir s’inspirer de sources variées, qui pourraient ne pas toujours être dans sa langue natale. 

Si vous aimez les langues, vous pourrez également vous tourner vers les métiers de la traduction. Exerçant souvent à leur compte ils sont aussi recherchés par de nombreuses entreprises, dans des secteurs variés, hors des métiers littéraires. Pour devenir traducteur, il est possible d’étudier à l’ESIT, de faire un master pro de traduction éditoriale. Vous pourrez également acquérir un diplôme de niveau bac +5 en tant que traducteur dans de nombreuses universités qui proposent divers domaines de spécialisation.

À savoir qu’un poste de traducteur peut vous mener vers une carrière de chef de projet, de responsable de pôle traduction, voire vers une carrière internationale.

L’enseignement des langues

Bien sûr, lorsque l’on souhaite travailler dans les langues, l’option la plus évidente est souvent l’enseignement. Vous aimez partager votre savoir, et enseigner la langue que vous aimez parler ?

Pour devenir professeur de langue vivante étrangère, il vous faudra acquérir un master 1, vous permettant de passer le CAPES. Si vous souhaitez donner des cours en université, vous devrez par contre aller jusqu’au doctorat.

Néanmoins, il ne s’agit pas de la seule option disponible. Pour exercer comme professeur de langue, vous pouvez également vous tourner vers Preply.fr, une plateforme qui propose de donner des cours en ligne à des élèves du monde entier. Vous pouvez ainsi enseigner depuis le confort de votre domicile, sur votre ordinateur, via des cours conçus sur mesure pour des apprenants de tous âges. Vous choisissez vos horaires et fixez vos propres tarifs. Rien de plus simple pour se lancer dans l’enseignement !

Mettez vos compétences linguistiques à la disponibilité des élèves !

Le secteur du tourisme

Le secteur du tourisme requiert lui aussi certaines connaissances en langue. Pour devenir guide dans un pays étranger par exemple, il vous faudra connaître la culture de ce pays, ainsi que sa langue, pour proposer aux touristes une expérience unique.

Le secteur de l’hôtellerie propose également des métiers en rapport avec les langues, où vous aurez à échanger avec des clients de multiples nationalités. À savoir que, selon l’OMT, plus de 1,4 milliard de touristes se sont déplacés dans le monde en 2019 !

Ce secteur ne manque donc pas d’emplois : si vous aimez les langues et les voyages, cette idée de carrière est peut-être bien faite pour vous. Si de nombreuses formations existent dans le tourisme, vous pourrez même vous inscrire à un BTS Tourisme à distance grâce au CNED. À savoir que pour la plupart des postes du secteur, l’apprentissage se fait souvent sur le terrain, au contact des clients et lors de différents stages, qà effectuer en France ou à l’étranger.

Communication et postes à responsabilités

En plus de ces secteurs, et des différentes possibilités de carrière qu’ils vous offrent, les langues sont aujourd’hui nécessaires dans la plupart des métiers.

Le secteur de la communication en constitue un excellent exemple. Pour devenir responsable événementiel, directeur artistique, chef de projet ou de publicité, voire directeur Communication, le fait de parler différentes langues est un impératif ! Vous serez amené à échanger avec des clients venus d’horizons divers et variés, et votre connaissance des langues sera un avantage appréciable pour comprendre ceux qui vous entourent.

Pour exercer ces métiers, vous pourrez suivre une formation à l’université, ou en école de communication, et passer un BTS Communication, voire un Mastère spécialisé Communication.

La diplomatie

La diplomatie met elle aussi en avant la connaissance des langues. Les diplomates sont amenés à évoluer à l’étranger, dans tous les pays du monde, à négocier dans d’autres langues. C’est un métier exigeant, qui vous demandera de décrocher au préalable une licence, laissez-passer obligatoire pour accéder au concours de conseiller des Affaires étrangères.

Comme vous le voyez, les possibilités sont variées, et de nombreux métiers requièrent la pratique de langues étrangères ! Que ce soit au sein d’une grande entreprise, à l’étranger, ou même sur internet, les langues vous permettent de vous démarquer, et constituent un véritable atout dans votre carrière.

Pour évoluer dans certains postes, et obtenir des responsabilités rapidement, votre connaissance des langues sera aussi un atout ! À vous de choisir la formation adaptée, pour mettre votre passion des langues au service de votre travail !

Facultés et universités où est enseignée la traduction à travers le monde

Facultés et universités de traduction à travers le monde

BeTranslated a réuni dans cette liste les universités et écoles offrant des diplômes en traduction depuis 2002. Elle inclut des écoles de traduction et des universités du monde entier pour lesquelles nous avons pu trouver un site web. Ces institutions proposent le plus souvent des cycles universitaires complets, des programmes de traduction plus courts ou des formations post-universitaires.

Veuillez noter que nous n’avons aucun lien avec ces lieux d’enseignement. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez ajouter votre établissement.

Afrique du Sud

Algérie

Allemagne

Australie

  • Department of Linguistics, School of Modern Languages, Faculty of Arts and Social Sciences, University of New South Wales, Sidney

Argentine

Merci à Oscar Rivera pour cette liste complète des universités en Argentine.

Autriche

Belgique

Brésil

Canada

Chili

  • Intérprete/Traducción, Instituto de Literatura y Ciencias del Lenguaje, Facultad de Filosofía y Educación, Universidad Católica de Valparaíso

Chine

Corée du Sud

Danemark

Égypte

Espagne

États-Unis

Finlande

France

Grèce

Hongrie

Irlande

Israël

Italie

Japon

Jordanie

Liban

Lituanie

Malte

Maroc

  • Ecole Supérieure Marocaine de Traduction et d’Interprétariat

Nouvelle-Zélande

Norvège

Pays-Bas

Pologne

Portugal

Roumanie

Royaume-Uni

Suède

Suisse

  • Ecole de traduction et d’interprétation, Université de Genève
  • Zurich University of Applied Sciences (ZHAW) – La Haute école spécialisée zurichoise (ZHAW) existe depuis de nombreuses années – le département de linguistique appliquée est issu de l’ancienne école d’interprètes de Zurich (DOZ), qui a fusionné avec un autre institut il y a environ 7 ans – et produit un grand nombre d’interprètes et de traducteurs professionnels depuis des décennies.

Taïwan

Tchéquie (République tchèque)

Turquie

Ukraine

Uruguay